Amateurs de mots passez votre chemin : Mai-Li Bernard préfère les gommettes à la bonne formule. Ses deux bandes dessinées, Pigmentation d’un discours amoureux (Dédales éditions) et Mortelle Vinasse ( The Hoochie Coochie) inventent un langage fait de pastilles de couleurs ou de pictogrammes, créant des récits minimalistes, mais non moins bavards. Deux fois lauréate au concours « jeunes talents » d’Angoulême, ses livres sont des pépites d’humour et d’inventivité. C’est dans un bar aux couleurs psychédéliques et au fond sonore retentissant que nous avons discuté de son singulier travail.

lire la critique de Mortelle Vinasse

Sarah Dehove